Rechercher
  • Emir BERKANE

Interdiction des sacs plastiques en Algérie à l'horizon 2017.


COMMUNIQUE DE PRESSE

C’est avec satisfaction que nous avons reçu la nouvelle de la l’annonce, la semaine dernière à Bordj Bouarreridj par Madame la Ministre de l’aménagement du territoire et de l’environnement d’interdire les sacs plastiques à l’horizon 2017 en Algérie.

Cette décision qui a fait son chemin et qui mis le temps pour venir a été l’une des principales revendications de l’EXPEDITION MED ALGERIE 2014.

En effet lors des cinq étapes algériennes du voilier le AINEZ en Algérie, Oran, Alger, Bejaia, Skikda et Annaba, notre collectif composé d’associations algériennes de tout le pays (PHENICIA et FEMME RURALE DE BOUTHLILIS d’oran LARIMAR sidi BElabes, L’association communale de Bologhine, les association ARDH et CSSMB de bejaia Ecologica et Bariq 21 de Skikda et enfin GREEN GROUND de Seraidi) n’ont cessé de marteler lors des actions de sensibilisation concomitantes des escales de l’Ainez que les sacs plastiques OXO devaient êtres remplacées par des sacs biodégradables dits Bioplastiques.

L’autre action consistait en un retour au couffin, « Koffa » pour les algériens en attendant ces fameux sacs biodégradables.

Nous avons accueillis cette déclaration de la Ministre avec d’autant plus de satisfaction que ce même Ministère, bien qu’ayant reçu une demande de tutelle pour notre expédition n’avait même pas pris le temps de nous répondre à l’époque.

Cette expédition serait passé sans aucune intervention gouvernementale si ce n’etait heureusement la lucidité et l’importance donnée à l’environnement par la direction de la pêche et des ressources halieutiques d’Alger a su évaluer la pertinence de l’entreprise et a été présente sur l’étape algéroise afin de soutenir cette initiative internationale qui avant de longer les cotes algériennes avait sillonner tout le bassin méditerranéen occidental (Espagne, Maroc, Tunisie, Malte, Italie et la France évidemment).

Cette prise de conscience n’est pas pour nous déplaire cependant et nous nous félicitons d’avoir contribués modestement à l’évolution des connaissances sur le principal danger des sacs plastiques en mer à savoir le péril micro plastiques.

Il reste que les fonds marins algériens sont déjà jonchés de milliers de tonnes de macro déchets, résultantes de dizaines d’années de production plastique qui n’étais pas suivi d’une véritable politique de traitement de déchets domestiques.

C’est aujourd’hui à nous de continuer à informer la population sur les réels danger de ce fléau.

Nous avons également appris que l’ENNSML d’Alger viens de déclencher deux thèses de doctorat et de magister sur les microplastiques, c’est là aussi une avancé majeure mais qui reste comme la décision ministérielle insuffisante vu la tache à accomplir, l’Algérie ayant pris un grand retard dans la recherche à ce niveau là.

C’est pourquoi malgré cette décision, nous nous préparons a déposer un dossier auprès de la commission de santé du l’assemblée nationale pour ouvrir le débat sur les micro plastiques et le danger encouru par la population quant à l’hypothèse de leur passage dans la chaine alimentaire. En espérant que le législateur orientera les avancées avenirs sur plus de coordination et de collaborations entre les différant secteurs, collaboration inexistante à ce jour.

Dr Emir BERKANE

Coordinateur EXPEDITION MED ALGERIE.

www.emirberkane.com

Liens :

http://fr.scribd.com/doc/236693324/Bilan-Expedition-Med

http://www.maghrebemergent.com/actualite/breves/fil-maghreb/item/39889-algerie-rencontre-d-evaluation-a-annaba-de-la-campagne-expedition-med-algerie-2014.html

http://www.lexpressiondz.com/actualite/200071-l-expedition-med-2014-fait-le-point.html

#expéditionmed #algérie #cevital

0 vue

© 2023 by Jerry Shaw. Proudly created with Wix.com