Rechercher
  • Emir BERKANE

Escalade à Ain Beida


Il est des promesses que l’on ne peut que tenir, même après quelques années.

Lorsque je suis parti me former à la spéléologie en Février 2011, peu après l’expédition BIR OSMANE II dite Hippone Sub/ Pascal Bernabé et peu avant de repartir dans le Lot chez ce même Barnabé afin de devenir plongeur souterrains certifiés. Je pris quelques jours à Grenoble ou je profitais de me former à la spéléologie. Celui qui m’initia à l’époque fut un certains Emmanuel TESSANNE. Professeur d’escalade, de spéléologie et de canyoning à l’université de Grenoble. Sa pédagogie, son sens du contact et sa capacité naturelle à transmettre sa passion, me fit promettre à l’époque de l’inviter à venir en Algérie et lui d’accepter.

Janvier 2018, six années après, c’est sous le soleil d’Alger la blanche que je retrouve Man.Le personnage est le même, souriant, émerveillé et satisfait tout autant que moi, de tenir une promesse. Il est accompagné par Damien GRUEL, jeune athlète et grimpeur devant l’éternel. Nous sommes là tous les cinq à Alger, avec Riadh Ghourab de notre club qui m’accompagne d’un séjour au salon de la plongée de Paris et Lamine Maghnine, un ami journaliste.

Nous nous retrouvons à l’Aéroport d’Alger, pour partir ensembles vers ma ville natale Ain Beida où nous sommes attendus le soir même, pour démarrer dès le lendemain le premier regroupement international d’escalade d’Oum El Bouaghi.

Ce regroupement est en fait un stage destiné à mes camarades du Club de spéléolplongée et des sports de montagne de Ain Beida que nous avions fondé, Kiki Azzouz, Hakim Kouadria, Reda Nadji et moi même en 2013 et qui a réalisé pas loin d’une douzaine d’explorations, expéditions et repérages souterrains dans l’Est algérien.

L’idée est de lancer la discipline dans la région ou seul le club de mon ami Chamwki Djeghim à Constantine , active. Dans une logique durable, nous souhaitons également profiter de l’expérience de notre parrain le CSSMB (Club de spéléologie et des sports de montagne de Bejaia) et d’un autre club phare, le club de spéléologie et d’escalade de Zeghouane en Tunisie, connu pour son ouverture sur l’international, ses activités riches et son désormais festival du film de montagne.

Mais aussi il faut se faire connaître auprès des autorités locales en l’occurrence la wilaya et la direction de la jeunesse et des sports qui nous font confiance certes en nous octroyant leurs tutelles mais qui demandent à voir et c’est de bonne guerre.

Les sponsors quant à eux ne se feront pas prier, Renault Mersik Ain Beida, LG electonics, Meziani constructions et l’EHP El Amir, n’hésitent pas un seul instant et prennent en charge l’évènement de bout en bout. Coté couverture médiatique c’est la sympathique équipe de CHEMS TV, la première chaine dédiée au tourisme et à l’environnement qui partagera durant cinq jours les aventures de notre équipe.

JOUR 01 :

Le premier jour est dédié à une conférence autour de laquelle, les algériens, les français et les tunisiens viendront tour à tour partager leur savoir faire. Le débat sera riche et constructif, les recommandations vont vers la création d’une association locale de sports de montagne et sur le plan national de la très attendue fédération de spéléologie. Pour ce qui est du tourisme de montagne et de l’éco tourisme, le mot d’ordre est le suivant : n’attendez pas que les investisseurs s’installent, activez…ils viendront.

L’après midi même c’est sur site que les choses se mettent en place. Le choix de la localisation des voies d’escalades, repérées par le CSPS est validé par Manu. Le chantier commence. L’escorte est imposante. Elle a le mérite de rassurer même si parfois, elle sait se faire attendre.

JOUR 02 :

Vendredi matin tout le monde est là, nos invités, le team et les dizaines de jeunes qui ont répondus à l’appel de l’initiation à l’escalade dont ils bénéficieront gracieusement.

Le chantier bas son plein et les premières voies servent déjà.

Nous accueillons peu avant midi, la visite du Wali de Oum El bouaghi, qui viendra de visu constater qu’au CSPS, nous tenons nos promesses et que chez nous les rêves, se transforment vite en réalité. Ses encouragements et ses promesses de soutiens, nous rassureront pour la suite des évènements.

L’après midi, quatre des cinq voies sont installées, Manu et Damien, aidés de Maher Melahouai de Zeghouan et de Said de Bejaia ont cravaché comme des bœufs.

Tendis que les membres du CSSM Bejaia initient et forment pour la seule journée de vendredi prés d’une cinquantaine de jeunes de la région. Il sont venu de Ain Beida, d’oum el bouaghi mais aussi de Khenchla et de Constantine pour découvrir ce nouveau sport empreint de liberté et d’adrénaline.

JOUR 03 :

Après un bon repas et une bonne nuit de repos à l’hôtel Sidi Brahim de Ain Beida, fraichement rénové. Notre convoi se dirige aujourd’hui vers Tebessa. En effet, lors de la préparation du séjour, Manu tombe amoureux des deux pics de Youkous et tiens particulièrement à les grimper. Comment refuser quoi que ce soit à nos invités ?La logistique sera lourde mais à ce titre les wilaya et les DJS d’Oum Al Bouaghi et de Tebessa ont parfaitement coordonné, pour nous offrir une journée inoubliable.

C’est un site qui nous est particulièrement cher.En Effet, la nuit du 1er Novembre 2014 et grâce à la coopération du CSPS Ain Beida, du CSMBEjaia et le shark diving de Skikda, nous serons Samir Boughlita et moi les premiers hommes à plonger le lac souterrain de youkous.

Autant dire que, nous sommes en terre conquise.

Nous nous dispatchons en trois groupes : le premier fait de Manu, Damien et Said grimperont le pic Ouest. Hamid et son équipe de Bejaia, pousserons l’exploration de la partie sèche au delà de notre expédition de 2014.Quant à moi, je compte initié les nouveau venus au CSPS, au nombre d’une quinzaine aux plaisirs de la spéléologie, ce que je ferai après avoir effectué des échantillons pour le doctorat d’une jeune universitaire, invités de l’association ADDEM, que nous avions fondé en 2011, Hakim Benmeguellati et moi et aujourd’hui présidé par Mourad Bendedda.

La journée se déroule dans une ambiance studieuse et la bonne humeur prime. Chacun réalise ce qu’il a faire, c’est a dire, Grimper les pics, pousser l’exploration de la grotte et donner gout à la spéléologie.

JOUR04 :

Retour à Oum El bouaghi, pour ce dernier jour, c’est les membres du CSPS qui sont à l’honneur pour parfaire une initiation et démarrer une formation à l’escalade. Tout cela se fera après une visite de la ville le matin même avec passage obligé au café-musée de Noui ou des mets traditionnels nous attendent, pour un petit déjeuner des champions. Plus tard la ville des haraktas accueille la délégation : Le théâtre régional, le square de Ain Beida et une tournée des sponsors, au programme.

Vers midi nous partons comme à l’accoutumé vers Oum El Bouaghi et Sidi Reghis mais un couac avec le timing des escortes, nous fera perdre, une bonne heure à attendre le switch Police/gendarmerie. Un point à revoir et à alléger, lors des prochains évènements tant ce protocole nuit au tourisme et aux compétitions.

C’est donc jusqu’aux première lueurs de la nuit que nous nous entrainons, en compagnie de Manu et de Damien.

Au final ce regroupement qui aura couté peu, au regard des résultats accomplis, verra l’initiation de soixante dix jeunes de la région, la formation d’un noyau de dix éléments du CSPS, l’équipement de cinq voies d’escalade sr le mont Sidi Reghis et la mise en place d’une dynamique des deux coté de la méditerranée afin de le sport, l’ecotourisme, le tourisme solidaire et l’a découverte deviennent légion dans la région.

Nous préparons déjà le prochain évènement, qui sans nul doute, réunira plus de compétences et de bonnes volontés et fera de notre wilaya un véritable pôle régional pour les sports de montagnes.


42 vues

© 2023 by Jerry Shaw. Proudly created with Wix.com